ARTICLE 112A UTILISATION ILLICITE de SUBSTANCES RÉGLEMENTÉES

L’article 112a traite de l’abus, de la distribution et du commerce de substances réglementées. Diverses situations sont couvertes par les 7 sections décrites dans cet article punitif. Les éléments critiques de ces sections sont les suivants :

a) Possession illicite de drogues dans l’intention de distribuer

Éléments:

  • Qu’à un moment et à un endroit précis, l’accusé était en possession d’une quantité précise d’une substance contrôlée particulière.
  • Que l’accusé était pleinement conscient de cette possession.
  • Qu’il savait que la substance était de la contrebande.
  • Que cette possession était illicite.
  • Le cas échéant, la poursuite doit prouver l’intention de distribuer la contrebande.

Peine maximale:

  • Possession illicite: La sanction varie en fonction du type de drogue impliqué dans l’infraction. Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana (autre que l’usage de cette substance ou en possession de moins de 30 grammes), l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées visées aux annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et une détention de 5 ans. Pour possession de moins de 30 grammes de marijuana ou consommation de marijuana, de phénobarbital et de substances contrôlées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et 2 ans de détention.
  • Intention de distribuer: La peine varie selon le type de drogue impliquée dans l’infraction. Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées visées aux annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les rémunérations et indemnités et une détention de 15 ans. Pour possession de phénobarbital et de substances réglementées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et une détention de 10 ans.

Lorsque des circonstances aggravantes sont prouvées dans de tels procès, l’accusé risque une augmentation de 5 ans de la détention maximale.

b) Usage illicite de drogues

Éléments:

  • Qu’à un moment et à un endroit précis, l’accusé avait fait usage d’une substance contrôlée spécifique.
  • Que l’accusé était pleinement conscient d’une telle utilisation.
  • Qu’il savait également qu’il s’agissait de contrebande.
  • Que cette utilisation était illicite.

Peine maximale: La peine varie en fonction du type de drogue impliqué dans l’infraction. Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées en vertu des annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les rémunérations et indemnités et une détention de 5 ans. Pour possession de phénobarbital, de marijuana et de substances contrôlées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et 2 ans de détention.

Lorsque des circonstances aggravantes sont prouvées dans de tels procès, l’accusé risque une augmentation de 5 ans de la détention maximale.

c) Distribution illicite de médicaments

Éléments:

  • Qu’à un moment et à un endroit précis, l’accusé avait distribué une quantité spécifique d’une substance contrôlée.
  • Que l’accusé était pleinement au courant d’une telle distribution.
  • Qu’il savait également qu’il s’agissait de contrebande.
  • Que cette distribution était illicite.

Peine maximale: La punition varie en fonction du type de drogue impliquée dans l’infraction. Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées visées aux annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les rémunérations et indemnités et une détention de 15 ans. Pour possession de phénobarbital et de substances réglementées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et une détention de 10 ans.

Lorsque des circonstances aggravantes sont prouvées dans de tels procès, l’accusé risque une augmentation de 5 ans de la détention maximale.

d) Introduction illicite de médicaments dans l’intention de distribuer

Éléments:

  • Qu’à un moment et à un endroit précis, l’accusé a introduit une quantité spécifique d’une substance réglementée sur un navire, un aéronef, une installation ou un véhicule spécifique qui était sous le contrôle des forces armées américaines ou qu’il utilisait.
  • Que l’accusé était pleinement conscient qu’il avait introduit cette substance.
  • Que l’accusé savait parfaitement que cette substance était de la contrebande.
  • Que l’introduction était un fait illicite.
  • Le cas échéant, la poursuite doit prouver l’intention de distribuer la contrebande.

Peine maximale:

  • Introduction injustifiée: La peine varie en fonction du type de drogue impliquée dans l’infraction. Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées en vertu des annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les rémunérations et indemnités et une détention de 5 ans. Pour possession de phénobarbital et de substances contrôlées en vertu des annexes IV et V, l’accusé encourt une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et 2 ans de détention.
  • Introduction illicite avec l’intention de distribuer: Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées visées aux annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les rémunérations et indemnités et une détention de 15 ans. Pour possession de phénobarbital et de substances réglementées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et une détention de 10 ans.

Lorsque des circonstances aggravantes sont prouvées dans de tels procès, l’accusé risque une augmentation de 5 ans de la détention maximale.

e) Fabrication illicite de drogues dans l’intention de distribuer

Éléments:

  • Qu’à un moment et à un endroit précis, l’accusé avait fabriqué une quantité spécifique d’une substance réglementée.
  • Que l’accusé était pleinement au courant d’une telle fabrication.
  • Qu’il savait également qu’il s’agissait de contrebande.
  • Que cette fabrication était illicite.
  • Le cas échéant, la poursuite doit prouver l’intention de distribuer la contrebande.

Peine maximale:

  • Fabrication illicite: Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées visées aux annexes I, II et III, l’accusé fait face à une libération déshonorante, à la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et à une détention de 5 ans. Pour possession de phénobarbital et de substances contrôlées en vertu des annexes IV et V, l’accusé encourt une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et 2 ans de détention.
  • Fabrication illicite avec l’intention de distribuer: Pour l’amphétamine, l’héroïne, la cocaïne, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la méthamphétamine, le secobarbital, la phencyclidine et les substances contrôlées en vertu des annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les rémunérations et indemnités et une détention de 15 ans. Pour possession de phénobarbital et de substances réglementées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et une détention de 10 ans.

Lorsque des circonstances aggravantes sont prouvées dans de tels procès, l’accusé risque une augmentation de 5 ans de la détention maximale.

f) Exportation ou importation illicite de drogues

Éléments:

  • Qu’à un moment et à un endroit précis, l’accusé a exporté des États-Unis./ a importé sur le territoire couvert par les douanes une quantité spécifique d’une substance contrôlée spécifique.
  • Que l’accusé savait parfaitement qu’il avait importé/exporté cette substance.
  • Que l’accusé savait parfaitement que cette substance était de la contrebande.
  • Que l’exportation/importation était un fait illicite.

Peine maximale: Pour l’importation et l’exportation illicites de drogues, la peine maximale dépend du type de drogue en cause. Pour les amphétamines, l’héroïne, la cocaïne, le secobarbital, le diéthylamide d’acide lysergique, la marijuana, l’opium, la phencyclidine, la méthamphétamine et les substances contrôlées visées aux annexes I, II et III, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et 15 ans de détention. Pour le phénobarbital et les substances réglementées en vertu des annexes IV et V, l’accusé risque une libération déshonorante, la confiscation de toutes les indemnités et indemnités et une détention de 10 ans. Lorsque des circonstances aggravantes sont établies, la période de détention peut être augmentée de 5 ans à condition que la preuve en soit faite lors du procès par l’accusation. Pour plus d’informations sur cet article, veuillez consulter le Manuel des cours martiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.