David van Dantzig

Né dans une famille juive à Amsterdam en 1900, Van Dantzig a commencé à étudier la chimie à l’Université d’Amsterdam en 1917, où Gerrit Mannoury a donné des conférences. Il a obtenu son doctorat à l’Université de Groningue en 1931 avec une thèse intitulée « Studien over topologische algebra » sous la supervision de Bartel Leendert van der Waerden.

L’algèbre topologique a fait sa première apparition dans l’article de Kürschak…, où la définition d’un champ abstrait avec une évaluation est clairement énoncée. La fondation a été achevée dans la thèse de van Dantzig…; les groupes topologiques, les anneaux, les champs et les espaces linéaires y sont définis et leurs propriétés de base sont établies.

Il est nommé professeur à l’Université de technologie de Delft en 1938 et à l’Université d’Amsterdam en 1946.Parmi ses doctorants, on compte Jan Hemelrijk (1950), Johan Kemperman (1950), David Johannes Stoker (1955) et Constance van Eeden (1958). À Amsterdam, il a été l’un des fondateurs du Mathematisch Centrum. Jan Hemelrijk lui succède à l’Université d’Amsterdam.

Travaillant initialement sur des sujets de géométrie différentielle et de topologie, après la Seconde Guerre mondiale, il s’est concentré sur les probabilités, soulignant l’applicabilité aux tests d’hypothèses statistiques.

En 1949, il devient membre de l’Académie Royale néerlandaise des Arts et des Sciences.

En réponse à la crue de la mer du Nord de 1953, le gouvernement néerlandais a créé le Comité Delta et a demandé à Van Dantzig de développer une approche mathématique pour formuler et résoudre le modèle de décision économique coût-bénéfice concernant les problèmes de hauteur optimale des digues dans le cadre des travaux du Delta. Les travaux du Comité Delta, y compris ceux de Van Dantzig, ont finalement abouti à des normes de sécurité minimales légales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.