Poumons hyperinflatés

Les poumons hyperinflatés indiquent-ils toujours une BPCO ou une pathologie pulmonaire?
Ceci en ce qui concerne un patient avec un possible « syndrome d’hyperventilation » chronique, qui est associé à de l’anxiété et à une dypnée psychogène et à une « tendance à respirer en utilisant le thorax supérieur plutôt que le diagphram, entraînant des poumons sur-gonflés chroniquement ». Le patient est un ex-fumeur avec une histoire de 6 ans et une bonne tolérance à l’exercice.
CXR montre des champs pulmonaires hyperinflatés bilatéraux. Vascularisation pulmonaire dans les limites normales. Aucune autre pathologie.
CXR a été pris lors d’un épisode de panique dans — respiration lourde, tachycardie, etc — afin d’exclure la dissection aortique. L’électrocardiogramme a révélé un bloc de branche droitlikely probablement dû à l’hyperinflation. Après s’être installé, le patient a été libéré sans instructions pour suivre les résultats de la RCC, mais simplement pour suivre les problèmes d’anxiété avec les soins primaires.
Le pouls est normal.
États PFT: CVF, VEV1, rapport VEV1/ CVF et FEF25%-75% sont dans les limites normales (VEV1 / CVF = 86%). La résistance des voies respiratoires est normale. La CCM, la CRF et la RV sont augmentées, ce qui indique une surinflation. La capacité de diffusion est normale. Cependant, la capacité de diffusion n’a pas été corrigée pour l’hémoglobine du patient. CONCLUSION: La surinflation sans obstruction concomitante est d’une signification incertaine.
S’agit-il d’un emphysème, ou pourrait-il être bénin? Quelqu’un peut-il suggérer d’autres travaux? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.